Arrêt decapeptyl

Discussion sur le cancer de la prostate
spa
Messages : 122
Inscription : 08 septembre 2016, 16:02

Arrêt decapeptyl

Messagepar spa » 30 juin 2017, 10:45

Un an après la première injection, à la veille d' en "reprendre" pour six mois, j' ai décidé d'arrêter!.
La première injection a été bénéfique (PSA de 380 à 3) en 2 mois!
Mis à part la perte de libido et qqs inconvénients, j' ai pu entreprendre d' autres traitements chimio, radio..., plus investissements perso (alimentation, supplémentations...).
Mais depuis 2, 3 mois diminution constante des globules blancs( baisse de l' immunité, rhumes qui s' éternisent, piqures diverses insectes qui se soignent mal...)
-Hypotension
-Fatigue
-Sensibilité intestinale
-Diminution de la masse musculaire
-"Brume" cérébrale
-Dysfonctionnement thyroide ( j' ai fait une allergie à l'iode)
-Glycémie en augmentation....
-Seins "gonflés"
-Dépôt de graisse au détriment de muscle...
Verdict de l' oncologue : traitement à vie par hormonothérapie.....

Mais comment peut on croire combattre le cancer à long terme en affaiblissant l'organisme, notamment le système immunitaire???????????????????????

Je prends le risque, si le PSA remonte rapidement je préférerais encore la castration physique!
Actuellement psa<0.01, je vais investir dans le traitement intensif à l'oxygène+ compléments....
Pour ceux que ça intéresse système EWOT ou Live O2( le concentrateur commandé en France)

spa
Messages : 122
Inscription : 08 septembre 2016, 16:02

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar spa » 23 août 2017, 17:18

Bonjour,
première analyse 2 mois après l' arrêt du traitement avec le "Décapeptyl".

Le psa n' a pas bougé, oouf!!
C'est "normal",les effets perdurent encore 3 mois après l'arrêt du traitement.

Pour suivre l'évolution du taux de testostérone,je me suis permis d'ajouter une ligne sur l'ordonnance de l' oncologue(chut!....)
Testostérone il y a 2 mois: <0.09 nmol/L
aujourd'hui: 2.44nmol/L, valeur normale 10

Prochaine analyse dans 2 mois....

Je me sens mieux , ai retrouvé du tonus etc....
Le thermostat était sur mini ! maintenant 4 5 ;)

Un lien sur les effets négatifs de l' hormonothérapie à long terme:
http://www.urofrance.org/nc/science-et- ... prost.html

Bon courage à tous
J F F

gérard06
Messages : 3
Inscription : 26 janvier 2017, 10:16

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar gérard06 » 31 octobre 2017, 09:35

bonjour ,
nos derniers échanges remontent au début de l'année , je voudrais revenir sur votre déclaration visant à préférer la castration chirurgicale à la reprise du Decapeptyl .
Je suis vraisemblablement en échappement au Casodex maintenant et le PSA monte à 327 , l'urologue me presse à la reprise de l'hormono classique avec de l'Enantone mais me dit que la castration chirurgicale présente moins d'inconvénients secondaires pour une hormono qu'il ne faudra plus cesser .
Mes recherches sur cette affirmation ne mettent pas en évidence la part des effets secondaires due à la privation de testostérone et celles consécutives aux composants du produit chimique injecté .
Je ne peux donc pas avancer sur la question , la privation testo par castration chirurgicale présente t-elle des avantages car elle est plus " naturelle ".
Par ailleurs , je note que vous êtes passé par la case chimio ( moi pas encore ) mais vous n'abordez pas le sujet des nouvelles molécules " miracles " , avez-vous un avis ?
Quid du traitement à l'O2 ?
Merci pour votre réponse .

spa
Messages : 122
Inscription : 08 septembre 2016, 16:02

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar spa » 31 octobre 2017, 13:53

Bonjour Gérard,

Au début du traitement du cancer avec un PSA de 380 (début mai 2016), j' ai commencé par le "Casodex", ensuite "Décapeptyl" avec chimio et ensuite radiothérapie.
Pour l'oncologue le traitement "à vie" par castration "chimique" s'imposait!
A bout d'un an de Décapeptyl j"ai constaté des effets secondaires qui m' ont fait réfléchir sur le bien fondé du traitement en continu...et ai décidé d'arrêter!

Fin octobre dernière analyse, le PSA stable!!! avec taux de testostérone dans la fourchette de normalité.
Trop tôt pour crier victoire!

En cas de remontée rapide du PSA, je ne veux plus de castration chimique!
Pourquoi pas la castration physique?
Il n'y a pas que les testicules qui produisent la testostérone, les surrénales aussi, donc en cas de castration physique, le corps doit en produire un peu, alors que dans l' autre cas, testostérone nulle!!!!
La testostérone est une hormone sexuelle qui a beaucoup de fonctions autres que sexuelles!!!

Actuellement je prends régulièrement mon PH urinaire (régime sans sucres ajoutés ni pain blanc, riz précuitetc...)
Par jour:
Minimum 1 Gr magnésium
vit D3 environ 6000 ui
Vit C 5 Gr ou Vit C liposomal 1 Gr (on peut y aller avec la vit C ...jusqu'au déclenchement de diahrrées...)
Complément vitamines + oligoéléments (Life Extension) 2 gel.
Progestérone sous forme de crème
Plus autres supplémentations suivant humeur...

Si tu fais régulièrement une activité physique le traitement oxygène n' est pas indispensable, apprendre à bien respirer, ça c' est important ( système "breathslim"). Un américain a soigné son K de la prostate avec des doses massives de bicarbonate de Sodium et avec 4 heures par jour de "respiration contrôlée!!!!!!!!!!

Je suis très content par contre de l' eau hydrogénée, je crois beaucoup en H2, un antioxydant natuel qui ne crée pas de radicaux libres( les intestins en produisent!)

Notre combat ne se fera pas avec une seule arme!!!! mais avec une combinaison de produits ou techniques

Bien à toi
JFF

malypaet
Messages : 278
Inscription : 22 novembre 2016, 13:41

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar malypaet » 31 octobre 2017, 23:29

Pour l'activité physique, c'est comme le bon vin, à pratiquer avec moderation !
Éviter les efforts trop prononcés ou le manque d'oxygène dans les muscles les fera basculer en mode anaérobie avec production d'acide lactique comme les cellules cancéreuses, ce serait contre productif ! Les sportifs de haut niveau connaissent ce phénomène et apprennent à le contrôler.
Par contre une activité physique régulière sans excès, effectivement améliorera votre système respiratoire, le musclera, et donc oxygènera davantage vos cellules.
Pour vérifier votre acidité sanguine, vous pouvez faire comme les sportifs:
https://www.santeshop.eu/boutique/the-edge-lactate.cfm?
Sinon, il y a plus efficace que le bicarbonate, boire de l'eau en quantité suffisante (sans excès pour éviter le lavage des vitamines) pour que les reins éliminent au mieux l'acide lactique rejeté dans le sang par les cellules cancéreuses, cet acide inhibe en partie votre système immunitaire contre le cancer.
Si vos reins fonctionnent normalement, vous pouvez encore améliorer votre traitement métabolique en diminuant la neoglucogenese du foie par de la metformine (ou berberine) en petite quantité, idem pour la neoglucogenese des reins avec Dapagliflozin.
La neoglucogenese, c'est la transformation d'acide lactique en glucides, rien que pour contrecarrer un régime cétogène par exemple !
Voilà. ;)

malypaet
Messages : 278
Inscription : 22 novembre 2016, 13:41

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar malypaet » 01 novembre 2017, 21:30

J'ai trouvé moins cher pour la mesure d'acide lactique et en plus peut aussi faire la mesure de glycémie, à 99€70 ( rajouter les bandelettes et le stylo piqueur).
https://www.praxisdienst.fr/fr/Article+de+labo/Appareils/Lecteurs+de+glyc+mie/Lecteur+de+glyc+mie+Accutrend+Plus+mg+dl.html

malypaet
Messages : 278
Inscription : 22 novembre 2016, 13:41

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar malypaet » 01 novembre 2017, 21:33

En attendant l'arrivée du testeur de salive qui devrait être plus simple et moins cher.
Comme il y a un formidable marché avec les sportifs, il ne devrait pas y avoir de blocage par Big pharma :mrgreen:

spa
Messages : 122
Inscription : 08 septembre 2016, 16:02

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar spa » 02 novembre 2017, 14:15

Bonjour,

Visite chez l' oncologue ce jour: " Vous êtes en pleine forme...mais de toutes façons ça va remonter(PSA)!"

Je vais faire en sorte qu'il se trompe!.... et invoquer Saint Linus (Linus Pauling, "pape" de la vitamine C, mort à 93 ans avec son K de la prostate!).

Sur la vitamine C une excellente étude de "Gestion Santé"
http://gestionsante.free.fr/vitamine_c.htm

JFF

malypaet
Messages : 278
Inscription : 22 novembre 2016, 13:41

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar malypaet » 02 novembre 2017, 22:52

...qui n'a eu aucune suite à ce jour et n'en aura probablement jamais aucune sans des changements fondamentaux dans l'articulation entre recherche empirique, recherche fondamentale, industrie pharmaceutique et applications médicales validées.
Effectivement il y a eu plein d'études qui ont montré l'efficacité de la vitamine C a forte dose contre le cancer (entre 2 et 15g / jour).
Les essais qui ont été efficaces a forte dose l'ont été en IV et malheureusement ceux qui ont voulu le reproduire par voie orale se sont plantés lamentablement à cause d'une mauvaise bio-disponibilité.
En fait pour que la voie orale soit efficace et financièrement supportable voir ce lien:
http://silicium.blogspirit.com/archive/2016/03/25/vitamine-c-liposomale-a-faire-sans-ultrasons-3069372.html

malypaet
Messages : 278
Inscription : 22 novembre 2016, 13:41

Re: Arrêt decapeptyl

Messagepar malypaet » 02 novembre 2017, 23:12

Sinon, dès qu'on à une petite infection ça remonte :twisted:
Donc il a forcément raison l'oncologue :P
Devinette de mon médecin :
Comment faire pour diviser un gâteau en 17 parts égales ?
Réponse:
Le diviser en 34 et donner 2 parts à chacun !
C'est ce qu'on leur donne comme argumentaire en Fac.
Trop fort.
Alors que mathématiquement c'est faisable , beaucoups de prise de tête c'est vrai, voir heptadécagone et Erchinger.
Donc pour le cancer et les oncologues ce doit être idem.
C'est du yoyo ce PSA.


Revenir vers « Cancer de la prostate »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité