Monoxyde Azote

Discussion sur le cancer de la prostate
spa
Messages : 130
Inscription : 08 septembre 2016, 16:02

Monoxyde Azote

Messagepar spa » 31 mars 2017, 19:17

Bonjour,
Le sujet que je souhaite aborder n' est pas spécifique au KC, ne sachant pas où le positionner, je le laisse dans cette sous division!

Parlons du "NO", non il ne s'agit pas du Brexit mais bien du monoxyde d' azote!

- Prix Nobel de médecine 1931: Otto Warburg (bien connu ici!)
- Prix Nobel de médecine 1998: Luis Ignaro pour ses découvertes prouvant les relations avec le NO et le système cardiovasculaire.

Le NO composé organique métabolisé dans notre corps est ambivalent! (taux normal tip top, excès pas top!)

Le NO joue différents rôles importants dans l' organisme mais ce qui me parait intéréssant c' est sa capacité à dilater les vaisseau sanguin (artères) et donc à apporter plus de sang là ou il faut!

Le niveau de NO tend à diminuer tout au long de la vie, mettons 100% à 10 ans et 4% à 70 ans!

-70% des effets du vieillissement sont dus au rétrécissement des artères et système vasculaire en général!
Ce n' est pas moi qui ait inventé ça! (vous vous en doutez!) mais je l' ait entendu, dans une vidéo, par le Dr Joe Prendergast.

J' aime bien cet homme, il a fait de bien pour beaucoup de malades chez lui en Californie (plusieurs vidéo sur youtube...)
,
Le dada de ce Dr c'est l'arginine!
Pourquoi l' arginine? Joe est atteint d' une maladie congénitale qui atteint le système cardiovasculaire.
En gros à 30ans il avait les artères d' un homme de 70%. Pour s' en sortir, ses recherches l' ont amené à étudier l' arginine et son pouvoir de fournir du NO à l' organisme pour dilater les vaisseaux!
Bingo! ça marche, à le voir sur les vidéos, 75ans en forme! il traite aussi ses patients avec un produit à lui, principalement de l' arginine et de la vitamine D. Une sorte de " Destop" des artères!.

Quel rapport avec nos traitements?
J' en vois plusieurs, comme une meilleure irrigation sanguine du corps et de cellules, donc plus d'oxygène pour les cellules cancéreuses qui n' aiment pas!.
Une possibilité pour notre fameux traitement métabolique d' être plus facilement disponible là où il faut et favoriser les mitochondries qui elles adorent l' oxygène!;
Et pourquoi pas coupler ces traitements avec une alcalinisation du l' organisme (sujet d' actualité sur le blog!) :D

Il existe une autre façon d' apporter plus d' oxygène aux cellules en jouant sur la "bonne" respiration.
Pour dilater nos vaisseaux il faut avoir un fort taux de CO2 dans le sang!
-Une solution: pratique de l' alpinisme et faire du tourisme en altitude ( raréfaction de O2)
-S' exercer à ne respirer que 3 fois par minute pdt un certain temps, j' ai testé mais je me suis rapidement démobilisé!
-Il existe une autre méthode basée sur l'utilisation d'un genre de nébulisateur, le " Breathslim", système très simple, un peu cher pour ce que c' est, mais bon je vais peut être tenter en y ajoutant qqs huiles essentielles ou médoc.?

Je vous joints une vidéo à ce sujet, j' ai particulièrement été étonné de voir les réactions, au niveau cerveau, suite à la pratique de cette méthode.(peut être un plus pour les glioblastomes et le traitement métabolique?).
https://www.youtube.com/watch?v=5S8zxv38bXw

J' attends avec impatience vos commentaires!
Bon WE
JFF

clairanican
Messages : 56
Inscription : 08 novembre 2016, 11:13

Re: Monoxyde Azote

Messagepar clairanican » 01 avril 2017, 19:38

Bonsoir Inspecteur

Oui il est intéressant ce docteur Dr Joe Prendergast, ben il faut tester, non? D'après vos échanges dans au sujet de la Citrulline, c'est mieux que l'arginine?
Pour le monoxyde d'azote, Personnellement j'opterai pour les méthodes naturelles avec les exercices de respiration profonde comme le qi gong,la sophrologie, la méditation de pleine conscience. Mais bon un bon coup de monoxyde d'azote et ça repart :D .....et de bonnes et longues randonnées dans notre belle nature printanière...
Ca me parait un peu louche comme produit le Breathslim mais bon, quand il s'agit de cancer, l'essentiel c'est d'y croire, alors faut y aller !
bonne soirée :)

claire17
Messages : 77
Inscription : 13 décembre 2016, 14:25

Re: Monoxyde Azote

Messagepar claire17 » 03 avril 2017, 10:02

D’accord évidemment sur le rôle supposé de l’hypoxie mis en évidence dans de récentes études sur le dysfonctionnement des cellules cancéreuses qui adoptent un mode de fermentation anaérobie (glycolyse anaérobie / effet Warburg).[ Hypoxie, cause, conséquence ou les 2 ?]
Donc, à mon avis deux possibilités :
- Soit le métabloc et notamment le sodium r. lipoate aux dosages préconisés et supportés, ingéré, est de nature à contrer efficacement l’effet Warburg (avis de Malypaet en date du 24-03-2017- Serait-ce pour cette raison que LS signale un effet secondaire potentiel du Métabloc comme « légèrement euphorisant » ?)
- Soit des moyens d’amélioration de l’oxygénation cellulaire peuvent être mis en place ; dans ce cas, ils sont effectivement variés :

- Sport en altitude avec son effet de boost sur la production de globules rouges transporteurs d’O2 dans le sang
En altitude : « La baisse de la teneur en oxygène de l’air crée un manque d’oxygène (hypoxie) va induire au niveau du rein la sécrétion d’une hormone (l’érythropoïétine ou EPO) qui stimulera la fabrication par la moelle osseuse d’une plus grande quantité de globules rouges (érythrocytes) afin de compenser le manque d’O2 apporté aux tissus. Ces modifications physiologiques sont observées à partir de 1800, 2 000 m. Plus l’altitude est élevée au-dessus de 2 000 m plus la réaction d’activation de l’EPO est sensible. Le pic de sécrétion est obtenu en 48 heures puis décroît progressivement sur 3 semaines. L’effet maximal est donc obtenu en 3 semaines, et le nombre de globules rouges n’augmente plus après ce délai, même si le séjour en altitude se prolonge. Et si le taux d’hématocrite (rapport du nombre des cellules sanguines sur le volume sanguin) augmente légèrement au-dessus de 50 % (52 à 54 %) il n’atteint jamais les pourcentages que peuvent entraîner les injections d’EPO effectuées au titre du dopage (supérieurs à 60 %).
Lors du retour à des altitudes inférieures les modifications physiologiques induites par un séjour au-dessus de 1800 m ne persistent que 10 à 15 jours. Ce qui permet néanmoins d’en tirer un bénéfice en vue d’une compétition bien programmée ».
http://www.jogging-international.net/en ... n-altitude


- Auto transfusion ; la piste n’est pas fantaisiste : elle est rappelée dans la revue de JM Dupuis Santé Nature Innovations, comme un des axes de recherche souhaité par les équipes allemandes autour d’U. Kämmerer, sous le terme d’autohémothérapie (soit du sang veineux réinjecté par voie musculaire)
- Bol d’air de R. Jacquier (je peux vous transmettre la thèse de B. Mercier / 9 mo en pdf) qui est bcp plus qu’un appareil à pression positive puisqu’il fait intervenir des terpènes (vos fameuses huiles essentielles) qui favorisent par réaction chimique l’oxygénation cellulaire ; ce serait d’ailleurs intéressant qu’elle se joigne au débat…
- Caisson hyperbare (essayez de soudoyer les sociétés de secours en montagne si vous habitez dans les Alpes ou les équipes de secours en mer spécialisées dans la récupération de plongeurs en détresse si vous habitez sur le littoral. Sa variante, la tente hyperbare que G. Corneau, si cher à Malypaet, a lui-même expérimenté. Mais caisson et tente hyperbare ont-ils un effet sur la réparation cellulaire si on ne va pas jusqu’à l’hyperoxie (=danger) ?
On constate que la plupart de ces pistes ont été depuis longtemps explorées par les coureurs cyclistes du tour de France (entraînement en altitude/ injection d’EPO/autotransfusion… )
En conclusion, avant de déménager à la montagne ou de me lancer dans la pratique intensive du vélotourisme version « à l’insu de mon plein gré », je pense que je vais essayer de trouver le temps de regarder de plus près les mécanismes d’action du sodium r.lipoate.

Breathslim est apparemment conçu comme un système de rééducation (par résistance mécanique) pour l’amélioration durable de la respiration profonde. Si la vidéo de présentation s’apparente parfois (souvent) à une magistrale tentative d’autosabordage, je trouve le système finalement intéressant dans sa dimension rééducative. Notamment pour les cancres du cours de sophrologie comme moi, qui n’arrivent absolument pas à visualiser quoi que soit et ne savent plus mobiliser la respiration abdominale en cas de stress important.

Concernant l’arginine je n’ai pas d’avis, sauf que principe de précaution oblige, tant qu’il y a d’autres alternatives intéressantes à explorer, autant éviter de se tirer une balle dans le pied… :?
Concernant les procédés de « privation temporaire » d’O2 pour booster l’organisme, ils s’apparentent à des phénomènes de compensation/décompensation, bien connus tant sur le plan physiologique que psychologique. En application de ce principe, je connais des gens qui ont décidé de ne jamais prendre leur retraite ni de vacances, ayant constaté comme Malypaet que le challenge et l’hypervigilance maintiennent en « bonne santé » (autour de moi, c’est une épidémie de gens « qui ne tombent malades que pendant les vacances »…). A mon humble avis, ça fonctionne très bien à court et moyen terme… jusqu’à ce que vs vs retrouviez à « payer les pots cassés »… :cry:

Conclusion n°2 : si certaines de ces voies s’avéraient intéressantes, il faudrait penser à créer des CUMM (MM pour matériel médical) sur le principe des CUMA qui ont depuis longtemps fait leur preuve dans le partage des moissonneuses batteuses…

claire17
Messages : 77
Inscription : 13 décembre 2016, 14:25

Re: Monoxyde Azote

Messagepar claire17 » 06 avril 2017, 18:13

Rectification : l’auto-hémothérapie ne s’apparente pas à une simple auto-perfusion. L’injection de sang veineux en intramusculaire vise à stimuler le Système Réticulo-Endothélial qui fabrique les anticorps, « en quadruplant les macrophages dans tout l’organisme" (Dr Luiz Moura).
La production de macrophages par la moelle osseuse, s’effectue parce que le sang dans le muscle fonctionne comme un corps étranger qui doit être rejeté ; et ce sont justement les macrophages qui se chargent du travail de « grand nettoyage », susceptibles d’éliminer bactéries et virus pathogènes, voire les cellules cancéreuses (néoplasiques). Le taux normal de macrophages est de 5% dans le sang ; avec l'auto-hémothérapie, ce taux est élevé à 22%, pendant 5 jours. = stimulation immunologique puissante.
Pratiquée notamment au Brésil, l’auto-hémothérapie est aujourd’hui interdite en France.
https://www.alternativesante.fr/sang/etre-son-propre-medicament-l-auto-hemotherapie


Revenir vers « Cancer de la prostate »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité