Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Échanges à propos du traitement métabolique
lepecheur
Messages : 13
Inscription : 17 mars 2017, 20:53

Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar lepecheur » 04 avril 2017, 11:06

Bonjour
Avec la fermentation du glucose , les cellules cancéreuses créent énormément d'acide lactique autour de la tumeur.
Pour se débarrasser de cette lactique néfaste car il affaiblit les cellules saines pour permettre aux cancéreuses de proliférer, on peut utiliser le Bicarbonate de sodium alimentaire facilement trouvable dans les hypermarchés, mais il y aussi le bicarbonate de potassium qu’utilise ceux qui font de la musculation introuvable dans les hypermarchés, juste sur internet. Et le prix n'est pas le meme celui de potassium coute 3 fois plus au kilo mais ce n'est pas un probleme juste 10 euros le kilo.
Pour les sportifs le bicarbonate de potassium est meilleur pour lutter contre l'acidose dans le corps d’où les muscles.
Pour les personnes banales le bicarbonate de sodium est bon pour le gastrique, les ballonnements.
Je voudrais savoir lequel serait le meilleur pour évacuer l'acide lactique dans le cancer du cerveau Glioblastome.
Ensuite je voudrais savoir si le bicarbonate est là pour laver , le sodium et potassium associé ne serait là que pour le transporter, et donc si ce sodium et potassium et vite évacué avec le bicarbonate associé. Si il n'y a pas de risque à prendre trop de bicarbonates sodium ou potassium. Pour le bicarbonate de sodium on peut en prendre de suite 5gr ou 10gr par jour , alors que les sportifs disent que pour le bicarbonate de potassium il faut y aller par palier 2gr puis 3gr puis 4gr ect .... pour voir comment le corps réagit.
Merci

spa
Messages : 94
Inscription : 08 septembre 2016, 16:02

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar spa » 04 avril 2017, 14:06

Bonjour,
Perso je préfère le K au Na, la consommation de sodium, avec le sel de table, de l' homme moderne est trop importante!
le corps manque de potassium (amandes fruits légumes...) les reins retiennent le Na et éliminent le K (alimentation homme préhistorique...)
Perso chaque matin à jeun 2 grs de bicarbonate de potassium avec 2grs de "chlorumagène " pas cher se trouve en pharmacie, précurseur du chlorure de magnésium in vivo (surveiller troubles intestinaux éventuellement et prendre éventuellement une supplémentation en vitamines B).
Ci joint article gestionsante.free.fr (excellent site sur les compléments alimentaires!)

Les dernières recherches et résultats concernant le bicarbonate de potassium

Un des premiers articles qui ait attiré mon attention sur le bicarbonate de potassium est celui du Life Enhancement Magazine "Potassium Bicarbonate for Reduced Blood Pressure and Increased Muscle Mass" avec une interview fort intéressante de Durk Pearson & Sandy Shaw, deux vieux routiers de la supplémentation interviewés par Will Block. Durk Pearson et Will Block donnent des résultats personnels impressionnants sur leur tension artérielle, suite à la prise de bicarbonate de potassium (environ 2 g par jour de potassium élément pour l'autre et plus du double pour l'autre). Outre qu'il s'agit de résultat anecdotiques, il ne faut pas oublier que ces spécialistes de la complémentation prennent d'innombrables autres produits ayant un effet favorable sur la santé cardio-vasculaire et susceptibles d'interagir favorablement avec le bicarbonate de potassium (ce qu'ils reconnaissent d'ailleurs).

L'interview était complétée par un article de Durk Pearson & Sandy Shaw "Potassium Bicarbonate Supplementation - A Low Cost Way to Improve Health" donnant une bonne synthèse des aquis de la supplémentation en potassium (toutes formes de sels). Cet article indique qu'on peut obtenir par un apport adéquat en potassium notamment via le bicarbonate de potassium les effets suivants :

1.Réduction de la pression sanguine, 2. Augmentation de la masse musculaire 3. Diminution de la perte osseuse 4. Réduction du risque d'attaque 5. Fonctionnement endothélial amélioré 6. Charge en acides alimentaitres réduites

En dehors de divers points que nous avons déjà évoqués précédemment, l'article donne le résultat d'études sur :

La corrélation entre les apports en potassium ou le niveau de potassium plasmatique et le risque d'attaque.

L'alcalinisation de l'alimentation qui protège la masse musculaire maigre de la personne âgée et diminue les excrétions de la balance azotée (lire aussi "Effects of Potassium on Blood Pressure via Reduction of Endothelial "Stiffness" and Increased NO Release".

Le potassium facilite la relaxation de la paroie artérielle et facilite le flux sanguin via des systèmes de régulation du système sypathique et parasympathique.

Des éléments d'information complémentaires sont également disponuibles dans l'article : "Boost Muscle Power and Endurance".

claire17
Messages : 77
Inscription : 13 décembre 2016, 14:25

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar claire17 » 05 avril 2017, 00:41

Bonjour,
Rappels :
basique = alcalin
L’échelle de mesure du pH va de 0 à 14, 7 correspondant à l’équilibre acido-basique (= pH neutre).
L’activité enzymatique ne peut se produire qu’à un pH donné.
Le pH est littéralement l’échelle de mesure du potentiel d’un « corps » à libérer des ions hydrogènes.
L’échelle de mesure du pH n’est pas arithmétique mais logarithmique, donc la concentration en ions H est multipliée par 10 à chaque unité, ce qui fait qu’un écart / valeur neutre est rapidement très significatif.


Depuis que je regarde de plus près la question de l’équilibre acido-basique, je sais que j’aurais du répondre au chirurgien qui ne comprenait pas pourquoi j’osais manifester mon mécontentement relatif à mon désastreux suivi médical : « Mais comprenez docteur, ce n’est pas de ma faute, c’est celle du cancer, qui, s’il est basique, REND EN REVANCHE LE TERRAIN ACIDE !! » :evil: .
Au V s. avt JC, Hippocrate disait apparemment déjà que « l’acide est le plus nuisible de tous les états des humeurs ». Aurait-on inventé le tepscan, les antimitotiques, les anticorps monoclonaux, la médecine nucléaire et les robots chirurgiens pour finalement s’en remettre à un antique grec (en toge) ? Si c’est le cas, je promets de faire sous peu un pèlerinage pieds nus dans l’île de Cos (…et en toge).

Selon Vasey C., l’acidification des tissus provoque une déminéralisation des tissus résultant de la lutte du corps contre les acides. En effet, le « tamponnage » des acides excédentaires est réalisé par l’organisme par le prélèvement dans les tissus et l’accroche d’un minéral alcalin pour le neutraliser, sur le principe : 1 acide + 1 base = 1 sel neutre (soit le pillage « autorisé » de ses propres réserves minérales).

Dans la recherche du terrain organique idéal pour permettre le fct optimum des organes, plusieurs voies :
- Régime alimentaire équilibré acides/bases (légumes verts alcalins / les fruits eux sont acides !...). Les modes d’alimentation contemporains conduisent selon C. Vasey à l’acidification de l’organisme (alimentation comme cause principale de l’acidification).
- Boissons alcalinisantes ?
- Préparation de minéraux basiques : citrates alcalins : calcium, potassium, magnesium, …
- Plantes dépuratives ? (drainage des acides par les reins ou la peau)
- Sudation / bain hyperthermique entre 39 et 42°c
...

L’acidification du terrain est-elle cause ou csqce du K ou les 2 ? Comme dans le cas de l’hypoxie des cellules qui se manifeste dans l’effet Warburg, un phénomène qui se produit à un instant T et qui s’auto-entretient ? (puisque les études récentes montrent que : 1. la cancérisation de la cellule saine peut se créer en provoquant l’hypoxie / 2. Le processus est réversible) ? Dans ce cas, la réparation du terrain (équilibre acido-basique et comblement des carences) et la réparation de la fonction mitochondriale saine (respiration cellulaire) sembleraient être la bonne voie.
Aurait-on alors fait le tour des 3 gds axes d’intervention communs à tous les K :
- Le terrain sous l’angle de l’équilibre acido-basique (lutter contre l’acidité du terrain)
- Le terrain sous l’angle de l’équilibre organique (lutter contre les carences en vitamines et oligo-éléments
- La restitution de la respiration cellulaire

Sur le terrain alimentaire, la complexité du sujet acides/bases vient de la distinction à faire entre
- Les acides forts (essentiellement acide phosphorique et acide sulfurique issus de viande, œufs…)
- Les acides faibles (citrique, pyruvique, lactique…, issus de fruits, laitages…) que l’organisme peut décomposer et modifier en les oxydant ; donc une fois exhalé le CO2, reste… la partie basique…
Nous ne sommes pas tous égaux dans la capacité à décomposer les acides faibles, c’est pourquoi, chez certains les fruits seront facteurs d’alcalinisation et chez ceux qui souffrent d’une faiblesse métabolique face aux acides faibles, source d’acidification. C’est donc là que ça devient rigolo : certains aliments vont se révéler acides ou alcalins suivant le tube digestif qui l’ingère.

Enfin, l’oxygénation est nécessaire à la combustion des acides faibles : le glucose étant décomposé en MIT (métabolites intermédiaires toxiques) par action enzymatique, puis, dans les cellules saines, en H2O+CO2+énergie en phase aérobie soit avec l’intervention opportune d’O2 (les acides forts en excédent doivent être éliminés par les reins ou la peau ou tamponnés).
Ca y est, cancer + acidification du terrain + hypoxie des cellules, on tourne en rond, les cellules cancéreuses peuvent prospérer…
Reste la notion de carence en vitamines et oligo-éléments qui sont les petits machins impliqués dans les transformations biochimiques (soit si carence, mauvaise oxydation et acidification).

En conclusion :
Le réglage des apports acides est propre à chaque personne.
Des facteurs tels que la fréquence des apports d’aliments acides et l’heure de leur consommation jouent sur la capacité de l’organisme à les éliminer.
Le pH est mesurable dans les urines mais l’interprétation (un peu) complexe.
L’approche doit être surement différente suivant que le cancer est « solide » ou en rémission.
Il n’y a pas de réponse simple valable comme la consommation d’une eau alcaline telle que Vichy ou Montclar (proposition du dernier oncologue que j'ai consulté mais fausse bonne idée qui ne résiste pas à l’analyse).
Les dosages de cures de compléments basiques doivent être individualisés.

Des mélanges de minéraux basiques existent sous forme de poudre ou comprimés : Alcabase, Alkala, Basa Vita, Basin, Equilibre Vital, Erbasit, Flügge, Ideal Base Plus, Megabase, pHion Alkaline Minerals, Probase, Rebasit…

Question subsidiaire : pourquoi pas un dosage du pH à « la goutte de sang » ?

Source : l’excellent ouvrage de Christopher Vasey L’équilibre acido-basique, Jouvence éditions

lepecheur
Messages : 13
Inscription : 17 mars 2017, 20:53

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar lepecheur » 05 avril 2017, 10:04

Individualiser les cures de compléments c'est pas facile, il faudrait effectivement faire des analyses sanguines et au moins le PH sanguin 2 ou 3 fois par semaine.
La solution du Bicarbonate ça a l'avantage d'etre simple pour le moment.
Ce que j'ai lu sur le site "Glioblastome Association", c'est qu'il est trés mauvais de prendre des repas riche en sel (chlorure de sodium) si on prend des Corticoides , les medecins ne nous ont jamais rien dit la-dessus, pourtant c'est marqué aussi sur la notice des médicaments, et aussi qu'il est mauvais d'en prendre pendant une Chimio Temodal. Les médecins se foutent de savoir ce qu'on va mettre dans notre assiette ou verre pendant les repas.
Donc le Bicarbonate de Sodium serait-il à éviter si prise de Corticoide ou de Temodal ? sur le site "Cancer et Metabolisme" ils recommandent seulement le bicarbonate de soude (sodium) ... ils ne parlent du bicarbonate de potassium.
Je crois que je vais essayer de commander le bicarbonate de potassium.

clairanican
Messages : 56
Inscription : 08 novembre 2016, 11:13

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar clairanican » 05 avril 2017, 11:04

Bonjour

Perso, la nutritionniste m'a dit d'alterner bicarbonate de sodium et potassium 1 jour sur 2 à raison de 2 gr et faire évoluer le sodium à 3 gr et le potassium à 5 gr quand je serai en cétogène stricte d'après ce que j'ai compris. Je le prends avec 1/2 citron + eau tiède le matin à jeun.

La naturopathe me dit que l'équilibre sodium/potassium est primordial. Le sodium et le potassium agissent ensemble sur le bon fonctionnement cellulaire.
J'ai commandé 1 kilo de B de potassium sur www.greeweez.com pour 10€ environ.
Je demanderai à la nutritionniste lors d'un prochain rv pourquoi ne pas prendre seulement le K puisque nous consommons beaucoup de na tous les jours.

Les corticoïdes c'est terrible pour le cancer...et le reste du corps. Essayer de remplacer par de la bromélaïne ou curcuma ou boswellia (anti-inflammatoires naturels).

Lors de mes 3 dernières chimios, je n'ai pas pris la cortisone du tout et c'est très bien passé avec la bromélaïne et le curcuma (j’arrêtais le curcuma à J-3 et reprenais à J+3) et je commençais la bromélaïne la veille de la chimio.
La bromélaïne sur Nutrixeal est un peu cher mais très hautement dosée et efficace. J'en prenais 4 ou 5 par jour à la place de la cortisone pendant 1 semaine et puis j'arrêtais progressivement. Je n'ai rien dit à l'oncologue de même j'avais des prescriptions de piqûres "granocyte 34" et je ne les ai pas faite. Il n'est pas au courant non plus, ce qui l’intéressait c'est que les globules blancs soient bien remontées et avec les fragments ARN de Beljanski (reaLBuild), ça a bien fonctionné :)

Les oncologues ne sont pas là pour vous expliquer qu'il faut arréter le sel si vous prenez des corticoïdes, ils sont là pour appliquer leur protocole. Les 3/4 du temps, les patients l'appliquent à la lettre.
Au fils des années et des oncologues que j'ai rencontré, j'ai compris que ce n'était pas la peine que je perde mon temps et le sien à vouloir leur faire comprendre le bien fondé des compléments ou substituts à certains médicaments...et je suis allée à la pêche aux infos :D

lepecheur
Messages : 13
Inscription : 17 mars 2017, 20:53

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar lepecheur » 05 avril 2017, 11:38

Merci pour ces infos
Je me disais bien qu'à hésiter entre les 2, autant faire un mélange .
Pour le Curcuma et Bromealine je ne connaissais pas , c'est noté pour éviter de prendre les Corticoides.

lepecheur
Messages : 13
Inscription : 17 mars 2017, 20:53

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar lepecheur » 05 avril 2017, 12:36

Vous etes plusieurs à prendre le Bicarbonate à jeun le matin dans un verre , le diluer dans une bouteille d'eau de 1,5L et le boire tout le long de la journée c'est moins bien ?

claire17
Messages : 77
Inscription : 13 décembre 2016, 14:25

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar claire17 » 07 avril 2017, 12:07

D’après ce que je pense avoir compris sur les notions d’équilibre acido-basique, j’ai du mal à adhérer à la simple recommandation d’augmentation de la consommation du couple Na+/K+.
1. Le couple Na+/K+ a un rôle essentiel, non pas sous le seul angle de l’alcalinisation du terrain, mais comme le dit effectivement votre nutritionniste sur l’activation de la fonction mitochondriale dont il est un des principaux moteurs (c’est la pompe qui détermine notamment le phénomène de division cellulaire) ; donc oui c’est indispensable de métaboliser correctement Na+ et K+ : dans la cellule, absorption de 1 Na+ pour rejet de 1 K+ (mais quelles sont les valeurs repères sur une pds ?).
2. L’acidose des tissus (le « terrain » acide autour de la tumeur) ayant pour conséquence la déminéralisation des tissus, il semble nécessaire de reminéraliser.
Pour essayer de vous éclairer sur les processus d’assimilation des minéraux basiques, je vous synthétise C. Vasey : Les préparations existantes (précédemment citées) ont pour but de reminéraliser. 3 facteurs sont importants pour réussir un mélange de base : choix des constituants, forme et proportion de chacun d’eux dans le mélange.
« Le calcium est le minéral basique le plus représenté dans l’organisme. Un corps de 70 kg en contient 1 568g. Dans l’ordre dégressif, il est suivi par le potassium (189 g), le sodium (126 g), le magnesium (30 g), le fer (3,6 à 4,5 g). Le manganèse n’est pas un minéral quantitativement important puisque le corps n’en contient que 10 à 20 mg. (…) mais il joue un rôle très important en tant que catalyseur. En effet de très nbses réactions enzymatiques dépendent de lui, réactions importantes dans le maintien de l’équilibre acido-basique ».
« Dans l’organisme, les quantités physiologiques de chaque minéral sont bien définies et dépendantes de la présence des autres minéraux. Un apport massif d’un minéral donné n’implique donc pas nécessairement une forte absorption de celui-ci. En effet, son utilisation peut être freinée par l’absence de quantités suffisantes d’un autre minéral ou par la présence trop grande d’une autre ».

C’est pour ces raisons que je trouve les préparations intéressantes.
Mais le sujet reste complexe : par exemple, la difficulté d'assimilation du magnésium peut être liée à une surcharge en calcium. En effet, le calcium, qu'on trouve dans les laitages (fromages, lait, yaourts, etc.) neutralise la fixation du magnésium.
Autre observation : certaines préparations contiennent de l’acide silicique, important pour l’organisme (dents, système osseux, cheveux…). Seule une association de ce minéral acide avec des minéraux basiques permet son absorption par les personnes présentant une faiblesse métabolique / acides.

Enfin, je retiens que le processus de fixation des minéraux est favorisé par 4 facteurs :
- Apport adéquat de protéines
- Vit D
- Ensoleillement suffisant
- Exercice physique

3. Maintenir une action préventive de neutralisation des acides pour limiter le risque de récidive/métastatique (alimentation, complémentation…)

Concernant les mesures de pH :
Je trouve dommage de faire l’économie de ce dosage test du pH de l’organisme sur quelques jours.
Le pH du terrain est l’inverse de celui du sang. Le pH urinaire, lui, correspond au pH du terrain car si l’organisme est chargé en acides, les urines sont acides en raison de l’élimination des acides excédentaires. Le plus simple est de procéder à la mesure du pH urinaire avec papier de tournesol.
Si le dosage révèle un terrain acide (pH urinaire inférieur à 7), des mesures relativement simples (cf post ci-dessus) permettent d’y remédier.

Enfin, une petite explication très convaincante sur le rôle minime des eaux alcalines dans la lutte contre l’acidose :
http://www.christophervasey.ch/francais ... lines.html

Ma seule réserve sur les éléments ci-dessus concerne ma source, C. Vasey, naturopathe installé en Suisse, très convaincant sur les notions d’équilibre acido-basique, mais avec des positions d’ordre « spirituel » aussi affichées sur son site, très peu fondées scientifiquement...
Donc merci de bien vouloir partager vos sources si vous connaissez des publications sérieuses sur le sujet…


Dans le cas de cancers « actifs », la piste de l’action « offensive » de régulation du pH extracellulaire acide des cellules cancéreuses par des médicaments inhibiteurs de pompe à protons (i.e. qui bloquent la production de H+, soit le déterminant du pH et sachant que acidité = forte concentration d’H+) semblent découler du bon sens.
D’où la formation de l’ISPDC en janvier 2010, sous l’impulsion de l’espagnol Salvador Harguindey.
https://drive.google.com/file/d/0B0mbSh ... ZheTQ/view
http://www.amtcare.com/ph-manipulation-therapy.html
De nombreuses publications sur son site que je n’ai pas encore eu le temps de lire.
Mais peut-être ( ?) : des liens entre pH et thermoréaction des cellules cancéreuses / une approche plus fine de la compatibilité des chimio par type acide/basique et pH-thérapie.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8592004 : Thermotolerance and intracellular pH in two Chinese hamster cell lines adapted to growth at low pH

claire17
Messages : 77
Inscription : 13 décembre 2016, 14:25

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar claire17 » 13 avril 2017, 23:36

Suite au message de clairanican, une autre proposition de dosage des apports sodium /potassium :
« Différentes équipes de recherche se sont penchées sur [la] question [de l’acidité]. En injectant des acides dans les tissus de souris cancéreuses, ils ont pu constater que l’apparition des métastases était nettement accélérée (48). À l’inverse, l’ajout de bicarbonate (un minéral basifiant) à l’alimentation des souris a pu empêcher l’apparition des métastases. Et dans le cas où ces dernières étaient déjà là, leur nombre et leur taille étaient réduits (49).
Dans leurs travaux, les chercheurs sont très précis : la dose de bicarbonate à partir de laquelle une efficacité a pu être observée correspond à l’équivalent de 12,5 grammes de bicarbonate de sodium pour un adulte de 70 kilos.
En pratique, l’idéal consiste à effectuer un mélange de bicarbonate de sodium et de bicarbonate de potassium dans un rapport de 3 pour 1 en faveur du bicarbonate de potassium, soit environ 10 grammes de bicarbonate de potassium mélangé à 3 grammes de bicarbonate de sodium par jour
. Ce mélange permet de préserver l’équilibre électrolytique sanguin entre sodium et potassium. Il doit néanmoins toujours être ingéré progressivement : on commence par une dose journalière de 2 grammes puis on augmente graduellement au fil des jours.
Attention, néanmoins : les personnes victimes de problèmes cardiaques, d’hypertension artérielle ou d’un autre problème vasculaire doivent effectuer cette supplémentation avec un suivi médical, ces minéraux pouvant avoir des effets sur le coeur et les vaisseaux ».

48. Rofstad EK, Mathiesen B, Kindem K, Galappathi K. Acidic extracellular pH promotes experimental metastasis of human melanoma cells in athymic nude mice. Cancer Res. 2006 Jul 1; 66(13):6699-707.
49. Ian F. Robey,Brenda K. Baggett, Nathaniel D. Kirkpatrick, Denise J.Roe, Julie Dosescu, Bonnie F. Sloane, Arig Ibrahim Hashim, David L. Morse, Natarajan Raghunand, Robert A. Gatenby, Robert J. Gillies. Bicarbonate Increases Tumor pH and Inhibits Spontaneous Metastases. Cancer Res. 2009 Mar 15; 69(6): 2260–2268.


Ce serait intéressant d'avoir l'avis de votre nutritionniste, claire : le dosage qu'elle vous a préconisé est-il concordant à celui de l'article ci-dessus par rapport à votre poids ? Pourquoi alterner 1 jour sur 2 la prise de bicarbonate de sodium et de potassium ? Le régime cétogène, s'il est de plus très alcalin (vs ne consommez plus de laitages ?) doit-il modifier les apports ? Merci par avance
Source : dossier spécial cancer, Santé Nature innovation, JM Dupuis

clairanican
Messages : 56
Inscription : 08 novembre 2016, 11:13

Re: Bicarbonate de sodium ou de potassium ? le meilleur ?

Messagepar clairanican » 14 avril 2017, 09:32

Bonjour Claire

Merci pour ton message (je me permets de te tutoyer, j'espère que c'est OK pour toi). C'est une coïncidence ou alors il n'y a vraiment pas de hasard...je viens juste de contacter la naturopathe car j'ai toujours des problèmes de selles molles et ça a déclenché une infection urinaire :( ...et elle m'a rignassé au nez au tél (je dois avouer que j'étais surprise de cette réaction très irrespectueuse :o ) lorsque je lui ai dit que la nutritionniste m'a dit d'alterner bicarbonate de sodium et potassium... Elle m'a dit qu'elle ne pratiquait pas "cette médecine" (en parlant de la nutritionniste), que si je prenais du bicarbonate de sodium, ce n'était pas du cétogène ?? enfin que je lui faisais perdre son temps, qu'elle avait beaucoup de clients et que si je voulais continuer avec cette nutritionniste, il fallait choisir !!! Gloups, pas mal!!! un peu la claque quand même à 8h30 devant tant d''agressivité :? ...c'est pourtant une femme qui avait un discours du genre "chaque petite pierre qui peut aider à ta guérison... je ne suis qu'une toute petite contribution, une modeste naturopathe qui participe à l'amélioration de ta santé "...blablabla. J'ai essayé de lui demander des explications et si c'était dangereux pour moi, elle m'a répondu qu'elle ne donnait pas de conseils gratuits, de la rappeler la semaine prochaine si je voulais continuer avec elle...Bref bye bye cette naturopathe à l'esprit très ouvert :D Je peux te dire que je l'ai bien payé pourtant ces dernières années...je lui ai d'ailleurs certainement trop fait confiance :oops:

Du coup la nutritioniste revient le 20 avril, je me retrouve un peu coincée avec mes intérogations et les commentaires de cette femme orgueilleuse et jalouse que je sois allée consulter ailleurs...pour mettre en place le régime cétogène qu'il me tient tant à coeur d'installer dans ma vie pour stabiliser ce cancer une fois pour toute.
De toute façon, dès le début elle m'avait mis en garde contre Schwartz en disant qu'il avait tout pompé sur d'autres (mais ça me parait normal puisqu'il est chercheur...) et de faire attention au régime cétogène, ça met de mauvaise humeur...je crois qu'elle devrait l'essayer ;)

En tout cas, mon corps n'aime pas quelque chose avec ces bicarbonates et d'après ce que tu me dis, je n'aurais pas vraiment besoin de cet apport ?...c'est ce que j'ai cru comprendre derrière les ricanements de la naturopathe pour bien appuyer sur "ma pauvre femme, vous êtes bien ignorante!.."

Je vais arrêter temporairement les bicarbonates pour voir si ça arrange mon transit car toutes les nuits je remplis 3 poches de selles :-(( et du coup ça ralentit ma prise de poids et ma pêche...je ne peux pas attendre le retour de Magali Walkowicz le 20.
J'ai déjà arrêté le citron depuis quelques jours car je ne le sentais pas.

Et en plus vous avez raison, comme je ne mange plus de produits laitiers et que j'avale 500 gr de légumes par jour, c'est suffisant pour alcaniser avec les 200 gr de protéines ? Je ne sais plus où chercher mes réponses. Je crois que finalement elles seront peut être sur ce forum, grâce à vous et votre aide :D

Merci beaucoup Claire de partager tes recherches sur ce forum
je vais de ce pas essayer de retrouver le dossier cancer...
bises rayonnantes à la Claire lumineuse :)
bonne journée


Revenir vers « Traitement métabolique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : MIX et 1 invité